Accueil // Environnement // Suivi Envasement // L’envasement du Bras du Chapitre

L’envasement du Bras du Chapitre

Envasement_2014Depuis son dernier dragage en 1990, le Bras du Chapitre semble s’envaser. En 2014 la mairie a missionné la SAFEGE, filiale de Suez Environnement, pour faire un état des lieux et le point sur les solutions possibles. Les résultats ont été rendus public en novembre 2014.

Pas de surprise: Le Bras du Chapitre s’envase effectivement. On compte 60 cm de sédiments dans la Guyère et jusqu’à 1 mètre dans le Bras du Chapitre. Ce sédiment est fin et non pollué ce qui rend sa récolte possible sans traitement particulier.

Plusieurs solutions sont à l’étude pour désenvaser notre cours d’eau
1/Les ‘chasses’ consistant à ouvrir le barrage en aval du Bras du Chapitre permettraient d’accentuer fortement le courant dans le Bras et ainsi d’évacuer les sédiments. Problème: le barrage actuel n’est plus aux normes et ne permet pas une telle opération.
2/La suppression du barrage et son remplacement par une passe naturelle augmenterait significativement le courant dans le Bras et permettrait également son désenvasement, mais un tel projet est très coûteux.

Favoriser le courant dans le Bras du Chapitre reste la meilleure façon d’éviter l’envasement. C’est l’une des raisons de la mobilisation de l’association pour le nettoyage du Bras. Les troncs d’arbre, les pneus et les nombreux déchets, retirés chaque année, ralentissent le débit du cours d’eau et favorisent son envasement. Reste la question de la Guyère car aucun des deux scénarios à l’étude ne permettra son désenvasement. Seul un curage permettra une amélioration significative. Une telle opération a été évaluée par SAFEGE à 200 000 euros.

L’ASBCA est mobilisée sur le sujet et vous informera de la suite des opérations. Une réunion d’information devrait également se tenir durant le courant du second trimestre. La date est à préciser et vous sera communiquée via le site de l’association Asbca.fr.

Pour toutes questions sur le sujet, contactez-nous par mail à envasement@asbca.fr.

Barrage