Accueil // Actualités // Histoire // Les Bains-Douches de la rue des Ecoles

Les Bains-Douches de la rue des Ecoles

Le 28 avril 1925, après trois ans de travaux, le maire de Créteil, Paul-François Avet, réceptionne, au 16 rue des Écoles, le tout nouveau et très élégant bâtiment des bains-douches municipaux. Une grande affaire communale et sociale ! “Nous allons donner des bains-douches et des bains-baignoires à la population et lui fournir tous les accessoires à bon marché”, annonce-t-il fièrement. 16 cabines de douches, 6 de bains, des thermes faïencés de blanc et vert d’eau, ornés de jolies mosaïques, un grand hall d’entrée et un logement de fonction !

bains_douches_CreteilLe jeudi, les douches et les bains sont gratuits pour les enfants des écoles et de l’orphelinat. Les ouvriers municipaux bénéficient également de cet avantage. À Créteil, bien peu de logements disposent, avant guerre, d’une baignoire ou même d’une douche. Notre commune est encore très rurale, et, pour beaucoup, l’évier et l’eau froide font l’ordinaire de la toilette.

Alors le succès est vite au rendez-vous : on va aux bains-douches en famille, régulièrement ou pour de grandes occasions. Les files d’attente s’allongent dans la rue des Écoles, en fin de semaine. Au point que, dès 1933, la commune envisage de construire, un peu plus loin, un établissement plus grand et d’y associer un lavoir. Mais le projet est abandonné en 1938.

bains_douches_tarifs

Le 10 avril 1944, un violent bombardement fait 40 victimes. Les bains-douches, l’école, la salle des fêtes sont touchés, 18 immeubles sont totalement détruits. Dès la fin des années 50, la vétusté des installations et les frais d’exploitation menacent la survie de l’établissement. Les Cristoliens sont maintenant de plus en plus nombreux à chanter sous leurs propres douches. L’activité périclitant, l’établissement sera définitivement fermé en 1971.

Alors ? Bain ou douche ?

bains_douches_1

Le bain détend et la douche… tonifie.

  • Pour le bain, dont on dit parfois qu’il nous ramène à la vie fœtale dans le confort tiède du liquide amniotique, c’est la détente qui prime. Bains moussants, huiles parfumées, musique ou même lecture, tout est bon pour y parfaire la relaxation…
  • La douche en revanche, est rapide, tonifiante et…économique : 30 à 70 litres pour une douche, 150 à 200 litres pour se prélasser au fond de sa baignoire…