Accueil // Actualités // Nos fouines peu chafouines

Nos fouines peu chafouines

Oui, il y a des fouines sur nos îles. Oui, elles y font la chasse aux rats, souris et mulots, que nos chats, trop bien nourris, ignorent. Non, on ne risque pas l’envahissement puisqu’elles vivent solitaires et veillent jalousement leur territoire. Mais, oui, il leur prend parfois, la mauvaise idée de boulotter les durites ou l’isolant des câbles électriques de nos voitures. Et voilà – au moins ? – quinze ans que ça dure…

En septembre 2001, nous hébergions une jeune allemande qui effectuait un stage de fin d’études chez Valéo à Créteil. Un de nos voisins de l’allée Centrale venait de nous signaler que des rats avaient à nouveau grignoté les câbles électriques de sa vieille BMW. «Des rats ?» s’étonna Katrin, «plutôt une fouine ou une martre. Chez nous, en Bavière, c’est tellement fréquent qu’on nous conseille de souscrire une assurance couvrant les dégâts qu’elles peuvent occasionner aux véhicules».

Fouines_2Fouine accidentée, venue mourir au pied d’un tas de bois, rue du Général Marbot (Photo B.Andrieux)

Dès son retour, Katrin nous adressa des informations plus précises sur le sujet. On dénombrait, en Allemagne, un peu plus de 160.000 sinistres de ce type, pour environ 20 M€ de frais de réparation ! Et il ressortait des enquêtes menées dans les Länder les plus concernés, que les fouines appréciaient tout particulièrement le goût des câbles des BMW, et surtout les câbles basse-tension de la série 3 (!). Mais bien d’autres marques faisaient les frais de cette curieuse appétence… Voilà pourquoi sa grand-mère glissait chaque nuit des vieilles chaussures sous sa voiture, un de ses voisins urinait tous les soirs sur son moteur encore chaud, un autre y vaporisait un désodorisant de WC… Grillage, ultrasons, chocs électriques, musique techno, tout avait été tenté avec plus ou moins de succès.

Mais la méthode la plus efficace, et la plus simple, consistait à disposer des boules de naphtaline sous le capot (les braconniers en jettent dans les réserves la veille de l’ouverture de la chasse, car le gibier déteste cette odeur). C’est la méthode que nous utilisons, depuis quinze ans, pour protéger les véhicules de nos visiteurs ; car la fouine, discrète et bien élevée, qui règne sur notre secteur dans l’île Brise-Pain, ne s’est jamais attaquée à nos voitures…. Hélas, notre stock de naphtaline est épuisé et impossible à renouveler. Interdit à la vente depuis quelques années pour raisons sanitaires, ce produit anti-mites est aujourd’hui introuvable…

NOTE : pour en savoir (beaucoup) plus sur ce gracieux commensal, il faut absolument visionner le beau reportage de Marie-Hélène Baconnet

La vie secrète de Tifoune la fouine

Installez-vous confortablement 53 minutes, mais c’est superbe !