Accueil // Actualités // Histoire // La rue du barrage

La rue du barrage

Cette rue très pentue part de la route départementale 19 (rue du Général Leclerc) jusqu’au début du Bras du Chapitre. Et en bas se trouve la base de Canoë-Kayak de l’US Créteil et le Cercle de Voile. La confluence du Morbras (dont nous avons déjà parlé dans la gazette n°31) et de la Marne s’effectuait en bas de cette rue et séparait Créteil, sur le continent, de Bonneuil, de l’autre côté du Morbras, sur l’île Barbière. Cette partie du Morbras a disparu, l’île Barbière aussi, de fait.

Le flux de la Marne arrivant dans le bras du Chapitre additionné du flux du Morbras peu puissant ne suffisait plus à faire tourner convenablement les 3 moulins de Créteil qui se trouvaient sur le petit bras de Marne. Les 3 propriétaires se sont alors unis au début du 19ème siècle pour faire construire un barrage sur la “grande” Marne à l’entrée du bras du Chapitre et ainsi diriger un flux d’eau plus important vers leur outil de travail. En fait de barrage, il s’agissait plutôt d’une digue de 126 mètres édifiée en travers de la rivière, comprenant un pertuis de 12 mètres de large et munie d’une porte marinière pour le passage des bateaux.

A la fin du 19ème siècle, dans le cadre du lotissement de ce coin de Créteil, la rue prend tout naturellement le nom de “rue du barrage” puisque c’est celle qui mène au barrage.

Les moulins avaient tous disparu au début du 20ème siècle. Le barrage n’ayant plus d’utilité commerciale et rendant la navigation des péniches plus difficile, la décision fut prise de le détruire. Cela allait également faciliter le développement du port de Bonneuil.