Accueil // Actualités // Archive by category "Activités diverses"

Nettoyage de rentrée du bras du chapitre

Samedi 9 septembre 2017 aura lieu le traditionnel nettoyage de rentrée du bras du chapitre qui vise à préserver ce bras de Marne et son écologie.

L’Association pour la Sauvegarde du Bras du Chapitre et de ses Abords (ASBCA) en partenariat avec le Conseil de Quartier (CQ3 / Bords de marne – val de Brie), la Goujonnette,  les jardins familiaux de la rue de la prairie, les services techniques de la ville et l’USC Canoë Kayak vous donnent rendez-vous à 9h et tout au long de la matinée au square Jullien.

Munis de bottes, de sécateurs, de grappins et en tenue adaptée, venez nous rejoindre pour enlever les algues, les branchages ou les déchets qui séjournent au fond du bras.

Une matinée au service de l’amélioration de notre environnement qui se terminera par un pique-nique dans une ambiance conviviale au Square Jullien.

L’énigme des îles de Créteil

Afin de ne pas laisser vos neurones et vos pieds s’ennuyer cet été, l’ASBCA vous propose une énigme liant l’activité cérébrale à l’activité pédestre.

Le célèbre problème des ponts de Königsberg (*), résolu par Leonhard Euler au XVIIIe siècle, a été le point de départ de la topologie (une branche féconde des mathématiques qui étudie les transformations continues des déformations spatiales).

Il s’agissait pour Euler d’expliquer pourquoi il était impossible de trouver une promenade qui permette de franchir les 7 ponts des deux îles de Königsberg (actuelle Kaliningrad), une fois et une fois seulement. Ce qui semblait évident (cf. le schéma) n’avait pourtant jamais été démontré.

Sa longue mais lumineuse démonstration aboutira à une règle simple qu’il généralisera ensuite à tous les graphes et diagrammes. Mais restons-en aux ponts et aux régions auxquelles ils conduisent :

  • Il est toujours possible de trouver au moins un itinéraire empruntant, une fois et une seule fois, tous les ponts reliant les régions à visiter, si le nombre des ponts aboutissant à chacune de ces régions est pair ;
  • Il est toujours possible de trouver au moins un itinéraire empruntant, une fois et une seule fois, tous les ponts reliant les régions à visiter, s’il n’existe que deux régions comptant un nombre impair de ponts pour y conduire, à la condition de démarrer la promenade dans une des deux régions à nombre impair de ponts ;
  • Il est impossible de trouver un itinéraire empruntant, une fois et une seule fois, tous les ponts reliant les régions à visiter, s’il existe plus de deux régions comptant un nombre impair de ponts pour y conduire.

Nos trois îles principales (Sainte-Catherine, Brisepain et La Guyère) sont reliées à Créteil, à Saint-Maur, et entre elles, par 8 ponts ou passerelles (si l’on fait abstraction du passage au dessus du barrage du Bras du Chapitre). Un nombre pair de ponts ou de passerelles aboutit à chacune des zones desservies : 2 pour Saint-Maur ; 4 pour Créteil-Village ; 4 pour l’Île Sainte-Catherine, 4 pour l’Île Brisepain et 2 pour l’Île de la Guyère. La règle-1 s’applique. On peut donc se promener dans et autour de nos îles, à pied ou en vélo, en revenant au point de départ après avoir franchi tous les ponts une seule fois, quel que soit l’endroit d’où l’on part…

Mais si l’on veut ajouter à ces 8 ponts ou passerelles, le passage au dessus du barrage du Bras du Chapitre, entre Créteil-Village et le bout de l’Île Brisepain, le nombre des accès à ces deux endroits devient impair, et la règle-2 s’applique. L’itinéraire devra alors impérativement débuter à Créteil-Village pour aboutir à l’Île Brisepain (ou l’inverse)…

Contrairement au Königsberg du XVIIIe siècle, il est donc toujours possible de se promener dans nos îles sans repasser deux fois sur le même pont. Il y a même de multiples itinéraires possibles. Nous vous laissons le  soin de les découvrir Bonnes promenades !

(*) – Note : « Tentez l’impossible !» => http://rigolmath.free.fr/ponts/ponts.htm

Pavlova : une recette de Sylvie et Emeric

Préparation : 40 mn
Cuisson: 1 h 15

Pour 6 personnes

3 blancs d’oeufs
90 g de sucre en poudre
90 g de sucre glace
1 c. à c. de vinaigre de framboise
20 cl de crème liquide entière bien froide à 30 % de matière grasse minimum
10 g de sucre en poudre
300 g de fruits rouges, au choix

Préchauffez le four à 100 °C.
Fouettez les blancs en neige jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Ajoutez alors progressivement le sucre en poudre et fouettez pendant environ 5 mn, à vitesse rapide. La meringue doit être ferme et former un bec d’oiseau.
À l’aide d’une maryse, incorporez ensuite le sucre glace puis le vinaigre au mélange.
Versez toute la meringue sur une plaque de cuisson recouverte d’une feuille de papier cuisson.
Donnez-lui la forme d’un disque légèrement creusé au centre.
Enfournez et faites cuire 1h15 mn à chaleur tournante puis laissez refroidir dans le four éteint.
En attendant, préparez la crème fouettée : fouettez la crème jusqu’à ce qu’elle épaississe (compter une dizaine de minutes). Ajoutez ensuite le sucre en poudre puis fouettez encore pendant une minute.
Quand la meringue est bien froide, recouvrez la de crème fouettée.
Ajoutez sur le dessus les fruits au dernier moment, juste avant de servir.