Accueil // Actualités // Archive by category "Une"

Défilé de Noël 2016

Le traditionnel défilé de Noël de l’ASBCA aura lieu le mercredi 14 décembre 2016. Comme tous les ans, le lieu de rendez-vous est situé au cœur de Créteil Village sur la place Henri Dunant à 17h30 et le départ aura lieu à 18h00.

Après avoir déambulé dans les rues, depuis le Village jusqu’au Bras du Chapitre sur une musique entraînante, les petits et les grands pourront profiter d’un joli spectacle lumineux avant de savourer un bon chocolat chaud. L’événement est gratuit pour tous.

Fête médiévale à Dupeyroux

L’ASBCA organisera une bourse aux plantes dans le cadre de la nouvelle édition de Parcs et Jardins à Dupeyroux.

Le parc Dupeyroux prendra des “couleurs médiévales” pour la 11e édition de “Parcs et Jardins en fête” qui aura lieu, les 17 et 18 septembre, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Des visites du patrimoine architectural de la ville, coordonnées par la direction de la Culture, sont aussi proposées ce week-end. Toutes ces animations et visites sont gratuites. Alors profitez-en pleinement !

AFF_PARC-DUPEYROUX BATLe programme des animations est téléchargeable >>>ICI<<<

Le site de la ville de Créteil détaille l’ensemble des animations et des visites organisées >>>ICI<<<

 

Apéro cinématographique et musical

Dans le cadre de la fête annuelle du Bras du Chapitre de l’ASBCA, l’association Kinétraces organise, avec le soutien du CNC, la projection de films du patrimoine sur le thème du Front Populaire et des bords de Marne.

Deux projections d’environ 25 minutes auront lieu le dimanche 19 juin au Port de Bonneuil-sur-Marne à 19h30 et à 20h30 avec un accompagnement musical proposé par le groupe Marie Mifsud Trio.
Projection de :
Promenade en Marne un jour d’été, Pathé Frères, 1912, 4’05 
Les crustacés marins, Gaumont, 1912, 4’29 
Bain forcé, Pathé Frères, 1906, 2’47 
Jeux nautiques, Pathé Frères, 1905, 1’03
 Costume insubmersible, DIEET, 1917, 1’32
 Tuniciers et mollusques pélagiques, Eclair, 1915, 4’34
 Fantaisie nautique, Pathé Frères, 1905, 1’13 
Eclair Journal 1929, Eclair-Journal, 1929, 4’24
Vous êtes tous conviés à cet apéro cinématographique et musical, suivi d’une séance de cinéma en plein air vers 22h sur la pelouse de la base de canoë-kayak (22 rue du Barrage), avec la projection de l’Ange de la rivière morte, film d’Edouard Logereau tournée sur les îles de Créteil en 1974.
Inscription le jour même à la fête ou sur place – Accès au Port limité et réglementé merci de vous présenter à l’entrée principale au minimum 15 min. avant la séance.

Louis Vuillermoz, peintre du bord de Marne

Le chemin du Bras-du-Chapitre tire son nom du chapitre des chanoines de Notre-Dame de Paris qui furent seigneurs des lieux du Xe au XVIe siècle. A la Belle Epoque, les guinguettes s’y multiplient. Devenu un lieu très fréquenté des flâneurs, le bras et ses alentours attirent également de plus en plus d’artistes-peintres.

Vuillermoz

    « Bords de Marne » – Louis Vuillermoz- 1983

Ici nous sommes sur un bras de Marne qui entourent des îles aujourd’hui habitées. Ces îles étaient auparavant des prairies parsemées d’arbres en particulier des saules et des aulnes pour protéger le sol de l’érosion. Éminemment bucolique, très ombragé, le chemin respire le calme au bord de l’eau, ce qui ne manque pas
d’inspirer de nombreux peintres.

Louis Vuillermoz, né le 31 décembre 1923 à Paris, est un artiste-peintre et lithographe figuratif français de l’Ecole de Paris. Il a réalisé des peintures à l’huile du Val-de-Marne, de Bretagne et d’Espagne, ainsi qu’un grand tableau du Christ acheté par le doyen Ponthieu pour l’église de l’Immaculée Conception Paris (12e arrondissement de Paris).

Max, le facteur passionné

Chaque jour, qu’il fasse beau, qu’il pleuve ou qu’il neige, plusieurs facteurs font le tour de nos habitations pour distribuer le courrier. Annonciateurs de bonnes ou de mauvaises nouvelles, leur rôle dans nos vies est indispensable : impôts, amendes, factures mais aussi faire-parts, cartes postales ensoleillées, lettres d’amour ou magazine préféré.

La gazette est allée à la rencontre de Max SINOPE, 61 ans, facteur sur nos rives depuis bientôt 16 ans. Originaire de l’île de la Réunion, c’est pour sa compagne qu’il arrive en région parisienne. Une histoire de travail, comme souvent. Max a quitté une île pour une autre puisqu’il dessert entre autres, toutes les rues de l’île Sainte-Catherine. Ses tâches sont diverses et Max tient à le préciser : « distribution du courrier naturellement mais aussi remise de lettres et colis recommandés contre signature, vente de timbres et autres
produits postaux. Une de mes missions est d’être à l’écoute des gens en ce qui concerne le fonctionnement de la Poste ».
Max_Facteur
Une fois avoir pris connaissance de qui il est, nous le questionnons sur le quartier, sur ses liens avec les habitants. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a l’air heureux dans son travail et très bien dans ce quartier. « J’ai toujours eu de bonnes relations avec les habitants. Le quartier n’évolue pas beaucoup. Mis à part quelques rares nouveaux habitants, les gens qui habitent ici y sont depuis des décennies. Il faut reconnaître que le cadre de vie est agréable. » Nous l’interrogeons sur la facilité à faire son travail. « Je n’ai jamais eu aucune difficulté à avoir accès aux habitations. La voie est toujours libre pour la distribution. »

Quand on lui demande ce qu’il apprécie le plus dans le quartier, ce qui lui vient directement à l’esprit c’est « le comportement et la gentillesse des gens ». On lui demande ensuite ce qu’il aime le moins. Mais rien ne lui vient à l’esprit. On a beau insister, rien. Et Max de nous répondre « je suis de nature positive. Je ne vois rien de négatif. » Max n’est pas du genre à se plaindre.

Avant de se quitter, nous voulons savoir si Max a un conseil ou une demande particulière à adresser aux habitants. « Restez comme vous êtes, vous me convenez parfaitement». Une véritable déclaration d’amour.